Ulan-Ude, Irkoutsk, l’île d’Olkhon,

Un petit tour au Baikal…

Russiebis13

Nous voilà de retour en Russie ! Le passage de frontière se déroule bien, la sortie côté Mongole se fait rapidement en tout cas plus rapidement que l’entrée ! ^^ Nous serrons les fesses à la douane Russe mais aucune question compromettantes ne nous est posée, let’s go ! Nous filons directement sur Ulan-Ude deux cents et quelques kilomètres plus loin, nous avons appris quelques heures plus tôt que Kyla a fait une mauvaise chute… Nous n’en savons pas plus, nous espérons pouvoir leur rendre visite. Nous les verrons seulement le lendemain devant leur hôtel, la pauvre a le genou en vrille. Ils ont essayé de prendre une petite piste pour rejoindre le lac Baïkal mais ce n’était définitivement pas le bon plan ! Nous essayons de la convaincre d’aller voir un médecin, ce qui aurait déjà dû être fait, mais impossible ! Elle veut absolument reprendre la route… Malheureusement elle n’arrivera qu’à faire quelques kilomètres pour trouver un hôtel moins cher. Bref nous les laissons sur Ulan-Ude avec pour consigne de ne pas être stupides ! Il est déjà 14h quand nous quittons la ville, nous pensions faire une centaine de kilomètres pour rejoindre le lac et trouver un coin sympa où camper mais ça va s’avérer plus compliqué que prévu. Les abords du lac sont difficilement atteignables… Entre celui-ci et la route il y a une forêt dense remplie de moustique très certainement mangeur d’hommes vu leurs tailles, le sol est très marécageux par endroits et quand nous trouvons un accès il y déjà des Russes plus ou moins bourrés qui ont planté leurs tentes ! Bref nous laissons tomber… Le problème c’est qu’il est déjà tard et que les motels ne courent pas la forêt…^^ Nous nous pointons dans une petite supérette encore éclairée au milieu d’un minuscule village, il est 8h du soir, la dame qui tient la boutique appelle quelqu’un puis nous demande d’attendre ici. Ok… Deux autres femmes font leur apparition, nous les suivons s’en tout comprendre, finalement elles nous accueillent chez elles dans une annexe de leur maison pour une misère, parfait ! Elles sont adorables, nous essayons de communiquer toute la soirée avec leurs deux jeunes filles, mais nous n’ajouterons que les mots « Kot » et « Kuritsa » dans l’ordre « chat » et « poulet » à notre pauvre vocabulaire Russe… ^^

Russiebis2

Russiebis5

Le lendemain direction Irkoutsk, sur la carte la route longe le lac mais en réalité nous ne le voyons que très peu, la forêt et la voie ferrée nous séparent parfois de quelques kilomètres de celui-ci ! La ville d’Irkoutsk est très vivante, c’est un endroit sympa pour ce faire un bon restaurent, flâner, nous retrouvons le mode de vie à l’occidentale.

Russiebis7

Russiebis6

Nous en profitons pour faire la dernière vidange de notre périple ! C’est extrêmement bizarre de se dire ça de plus cela fait quelques jours que nous roulons vers l’ouest, je vous laisse imaginer notre impression de rentrer à la maison… Le piège dans ce genre de voyage c’est qu’on se laisse vite prendre au jeu, on n'a impression que ça ne s’arrêtera plus jamais tellement ça paraît logique de se lever tous les matins de prendre sa moto et de partir pour une nouvelle destination ! Enfin… pour le moment nous repartons à la découverte de l’île d’Olkhon. La route qui nous y conduit est une fois de plus entourée par la forêt.

Russiebis9

Nous prenons un bac pour traversée la minuscule étendue d’eau qui nous sépare de l’île. Il est déjà tard quand nous atteignons celle-ci, nous faisons une vingtaine de kilomètres supplémentaires sur une piste défoncée et sablonneuse et nous plantons la tente.

Russiebis27

Russiebis10

C'est seulement le lendemain que nous arrivons à la « ville » de Khoujir et son rocher chamanique. Dans les mythes et les légendes bouriates, Olkhon est l'habitat des esprits terribles du Baïkal ; selon les légendes le Khan Hoto Babai est descendu du ciel sur l'ile d'Olkhon, envoyé sur la Terre par les dieux supérieurs où il vit sous l'aspect d'un aigle royal à tête blonde. Son fils le Khan Houbou Noion est le premier homme à être devenu un chaman. Depuis, l'île d'Olkhon est considérée comme le centre sacré du monde des chamans, et le centre suprême est représenté par le rocher des chamans. Les corps des chamans y étaient autrefois brûlés.

Russiebis24

Russiebis25

Nous voulons voir le nord de l’île, du coup cette fois-ci on s’est bien renseigné sur l’état de la piste qui y mène, du sable et encore du sable nous dit-on… de plus il nous faudrait un permis spécial ou dernière option nous pourrions glisser un peu d’argent aux gardes forestiers pour qu’ils nous laissent passer ! Du coup nous avons trouvé plus sympa de nous séparer de nos montures et de prendre un UAZ pour s’y rendre.

Russiebis15

Nous ne regrettons pas la balade, c’est certainement le plus beau coin de l’île et du Baïkal !

Russiebis14

Russiebis20

De retour sur le continent nous n’avons pas le choix que de rebrousser chemin sur 600 km pour rejoindre Ulan-Ude. Nous avons bien cherché un moyen de traverser le Baïkal pour se retrouver du côté Est mais pas moyen !