D'Uliastai à Oulan-Bator,

De piste en piste...

Mongolie56

Notre journée de repos à Uliastai va consister à nettoyer tout le sable des motos, notamment sur les roulements, les axes de roue et la chaine… Du coup nous ne repartons pas vraiment reposé. Cette fois-ci nous savons un peu mieux ou nous mettons les pneus car nous empruntons la route par laquelle Malte et Vee sont passés. Le premier jour est plutôt banal par rapport à tous ce que l’on vient de vivre, nous observons un temple bouddhiste en extérieur, les divinités sont gravées directement dans la roche.

Mongolie46

Le soir nous campons derrière une petite butte en hauteur d’où nous avons une vue imprenable sur la vallée.

Mongolie49

Le lendemain sera la journée de l’eau, nous allons traverser dix fois la même rivière, un coup rive droite un coup rive gauche... pas de bottes sèchent pour nous aujourd’hui ! Les paysages restent magnifiques, le temps est toujours aussi changeant, nous sommes une fois de plus perdu au milieu de nulle part, je crois que nous aimons cette sensation ! 

Mongolie50

Mongolie51

Mongolie53

La Mongolie est le plus grand terrain de camping au monde, une fois de plus nous posons la tente sur un sommet d’où nous admirons les rayons du soleil et les ombres sur la plaine.

Mongolie54

Mongolie55

Au petit matin après un énième petit-déjeuné à base de fruits secs et de biscuits nous repartons pour ce que nous pensions notre dernier jour avant la ville de Tseserleg… Mais le sort va en décider autrement… Le début de journée ce passe bien, la piste secoue beaucoup car nous déambulons dans des champs de gros cailloux, nous traversons quelques rivières mais beaucoup moins que la veille.

Mongolie59

Après environ 90km de roulage, Bruce commence à se sentir mal, nauséeux sans aucune raison particulière car nous n’avions pas mangé depuis ce matin… Nous avançons encore quelques kilomètres et nous perdons Bruce de vue, demi-tour… celui-ci était en train de vomir sur le bord de la route ! Nous décidons de laisser tomber Tseserleg pour aujourd’hui et de faire quelques mètres supplémentaires pour trouver un coin où camper. Le pauvre gars ne tient littéralement plus debout, il est blanc comme un linge, les seules fois où nous l’apercevons c’est quand il rampe pour sortir de sa tente et vomir… Bref pas génial et le lendemain ce n’est pas vraiment mieux… Cette fois-ci nous avons de l’eau, de la nourriture et de l’essence, du coup la décision est prise nous resterons ici aujourd’hui. Les chevaux viennent parfois nous tenir compagnie, nous passons la journée sous la tente à regarder des films.

Mongolie60

La deuxième nuit est extrêmement froide, au petit matin nous voyons la neige sur les sommets, nous devons avancer, heureusement l’état de Bruce s’améliore. Nous survolons rapidement les derniers kilomètres qui nous séparent de la civilisation, la piste est bonne et toutes les rivières sont munies de ponts.

Mongolie64

Les 130km qui nous séparent de la ville passent en un éclair, l’appel de la nourriture occidentale et notamment d’un présumé burger à la guesthouse Fairfield y fait pour beaucoup ! ^^ Quelques kilomètres avant la ville nous retrouvons le goudron avec joie après ces deux semaines de folie ! Nous passons un jour à rien faire au chaud et ça fait du bien ! Malheureusement l’aventure à quatre se termine, Bruce et Kyla ne veulent pas passer par la capitale et préfère emprunter des pistes pour rejoindre la frontière. Quant à nous, nous avons eu suffisamment d’aventures, ^^ nous reprenons la route goudronnée avec beaucoup de plaisir ! Sur le chemin nous visitions l’immense temple bouddhiste de Erdene Zuu Khiid puis nous filons en direction d’Oulan-Bator.

Mongolie68

Mongolie71

Au vu des paysages un peu fadasses qui s’offrent à nous le long de cette route, nous ne regrettons pas d’avoir choisi de passer par des chemins de traverse même si parfois ça été difficile… Nous traversons la capitale une première fois pour nous rendre 50km plus à l’Est et voir l’immense statut de Gensis Khan. Haute de 40 mètres elle a été érigée en 2008, tout ce qu’il y a de certain c’est qu’on ne peut pas la louper ! ^^

Mongolie74

Mongolie75

Oulan-Bator n’a pas vraiment d’intérêt la ville est surpeuplée et polluée, nous y passons seulement une nuit à la fameuse Oasis guesthouse. Nous sommes contents d’y retrouver Gusdmundur et de quitter le pays dans quelques jours, nos trois semaines Mongoles nous ont suffi ! ^^