Transport

Bateau entre Alat et Aktau,

Contrairement à tous ce qu'on a pu lire sur internet sur ce fameux bateau, il est maintenant beaucoup plus simple de le prendre ! Aujourd'hui il n'est plus nécessaire de se rendre à Baku, 70 kilomètres plus au sud il y a une ville prénommée Alat. Ici vous trouverez un port tout neuf, dans un premier temps il faut passer un contrôle pour pénétrer à l'intérieur de celui-ci. Fouille partielle de la moto et vérification du passeport. Puis une fois dedans, il faut se rendre au « ticket office » pour acheter les billets, on ne vous les donne pas tout de suite on vous donne juste un reçu. Concernant le prix, c’est 110 dollars par moto et 80 dollars par personne pour une cabine deux personnes, soit un total de 380 dollars pour la traversée, repas compris. On peut aussi acheter une simple "place" sans cabine pour 40 dollars. Il y a un distributeur près du « ticket office » où l’on peut retirer des dollars ou des manats, ainsi qu’un bureau change. Ensuite il faut aller à la « douane custom » pour s’enregistrer, mais si vous vous enregistrez, vous et votre véhicule, vous ne pouvez plus ressortir du port ! Du coup le mieux c'est d'insister auprès du « ticket office » pour obtenir les vrais billets et pas juste le reçu, comme ça il est possible de ressortir et revenir quand le bateau sera là.  Dans un deuxième temps il faut s'employer à savoir quand le bateau sera là. Pour notre par c'est le monsieur du ticket office qui nous a dit qu'il arriverait le lendemain. Nous avions en notre possession un numéro de téléphone d'un certain "Babak" mais cela ne nous a pas servi.  Nous pensons que si le bateau ne doit pas arriver le lendemain vous pouvez prendre le numéro de la personne au "ticket office", quitter le port et l'appeler régulièrement pour qu'il vous tienne au courant. Si votre bateau part incessamment sous peu vous pouvez dormir dans le conteneur "superette" de Rachid qui vous accueillera à bras ouverts. On nous a dit que maintenant il y a environ un bateau tous les quatre jours. En tant que motard vous êtes le dernier à passer la douane pour accéder au bateau par contre nous avons été les premiers à monter à bord. Une fois les motos sanglées sur un des côtés de la cale, on vous prend votre passeport et vous ne le reverrez pas avant l'arrivée. Sur le bateau nous avons eu trois repas par jour, les cabines sont plus que correcte et la traversée en compagnie des routiers a été très agréable. C'est une bonne expérience que vous pouvez tenter sans problème ! 
 

Azerbaidjan5

Bateau entre Vladivostok et Sakaiminato,

Service ferrylinePour traverser la mer du Japon il y a une personne à contacter et c'est Yuri Melnikov, il est bien connu de beaucoup de voyageurs échoués à Vladivostok. C'est lui qui va s'occuper de toutes les formalités auprès de la seule compagnie qui réalise ce trajet DBS cruise ferry. Mais il peut aussi envoyer votre véhicule par conteneur à peu près partout dans le monde ! Pour vous rendre au Japon avec votre véhicule il est beaucoup plus simple de posséder un carnet de passage en douane. Cependant si vous ne n'en possédez pas vous pouvez quand même vous y rendre mais vous serez obligé de ressortir du pays par le même ferry et donc soit de retourner un Russie ou en Corée du Sud... Les ferries partent une fois par semaine tous les mercredis à 14h et arrivent au Japon tous les vendredis à 9h. Le mieux c'est de contacter Yuri minimum un mois avant de prendre le ferry par mail (ymelnik@links-ltd.com), dans un premier temps il va vous réserver une place à bord à la date souhaitée. Puis il faudra lui envoyer un scan de la liste des documents suivants, carte grise, photo du véhicule avec bagage, passeport, visa russe et feuille d'immigration (obtenu à la frontière). Après validation il vous transmettra le mail de son contact au Japon, Tatiana. Elle aussi vous réclamera toute une liste de documents ; carte grise, permis de conduire français et international, carnet de passage en douane (couverture recto-verso, première page), passeport et visa russe. Elle peut aussi transmettre pour vous tous les documents à la JAF (japaneese automobile fédération) ce qui vous fera gagner beaucoup de temps une fois au Japon ainsi que vous obtenir une assurance. Une fois cette paperasserie terminée il ne vous restera plus qu'à laver votre moto et vous rendre au bureau de Yuri au plus tard le lundi avant le départ. Durant cette journée, vous signerez beaucoup de papier et vous abandonnerez votre moto au port, et oui même pas le droit de les mettre soi-même sur le bateau ! Vous vous allégerez aussi de pas mal de roubles ! Pour vous donner une idée il faut compter 600 dollars par moto plus 160 dollars par personne pour un lit en dortoir plus 150 dollars pour Yuri et 28 dollars de taxe inconnue... Bref ce n'est pas donné de se rendre au Japon ! Il est possible de payer en dollars ou en roubles, mais si vous payez en dollars vous avez intérêt à posséder des billets parfaits sinon il ne les prendra pas ! Avant de quitter la Russie il vous faudra obtenir des Yens car vous aurez pas mal de chose à payer à l'arrivée de l'autre côté, de plus il est compliqué d'en obtenir dans les environs du port de Sakaiminato. Une fois sur le bateau on comprend assez vite que ça n'a rien à voir avec le bateau qui traverse la Caspienne. C'est un vrai ferry avec un restaurant, un bar, un duty free et un magasin. Bien sur tout est payant et ce n'est pas donné, donc mieux vaut prévoir quelques paquets de nouilles instantanées... Sur le bateau, il est possible de payer en monnaie sud-Coréene, Japonaise ou en dollars. Vous pouvez profiter de la pause de cinq heures en Corée du sud pour descendre et y faire un tour, c'est simple et ils ont l'habitude de voir des voyageurs faire ça. Une fois arrivé au Japon vous n'en n'avez pas fini ! Si vous possédez un carnet de passage en douane il va falloir rapidement se rendre à la JAF (japonese automobile fédération) afin de faire authentifier votre carnet de passage en douane et d'obtenir la traduction de votre permis de conduire en Japonais. Je dis rapidement car il faut le faire dans la journée avant 17h, et oui sinon vous risquez de vous retrouver sans moto tout le week-end. Généralement Tatiana vous prévoit un taxi pour faire l'aller-retour, quant à la JAf, elle est prévenue de votre arrivée et tous les papiers sont faits il ne reste plus qu'à signer. De retour au port, on vous emmène directement au bureau de la douane cette fois-ci pour faire tamponner votre passeport et votre carnet de passage en douane. Pour finir vous rencontrez enfin Tatiana de DBS ferry qui va tout revérifier et vous donnez votre assurance. L'arrivée au port vous coutera encore de l'argent ! Environ 250 euros par une moto et personne, cela comprend les taxes portuaires, la traduction du permis, l'assurance pour un mois et la course en taxi. Après tout ça, vous pouvez sauter de joie vous êtes au Japon !

Fret maritime entre Tokyo et Le Havre,

 

Ajouter un commentaire