De Song Kul à la frontière Kazakh,

Nous ne traînons pas...

La nuit a été fraiche, la tente est recouverte de rosée. Après un bon café en plein air nous reprenons la piste qui longe le lac. Nous retombons sur le couple d’Anglais Roger et Suzanne que nous avions rencontré à Och ainsi que notre ami Islandais Gusdmundur, décidément ! Nous nous suivons de loin sur la piste qui redescend vers la route principale, chacun à son rythme. Nous prenons un peu d’avance et en arrivant en bas nous voyons les Ecossais Kyla et Bruce arrêté dans un café, nous faisons de même. En fait nous avons dormi à 6 km les uns des autres hier soir ! ^^ Finalement tout le monde arrivent et nous décidons de voyager ensemble pour les prochains kilomètres, nous pensons que nous ferons mieux face aux contrôles de police à sept personnes ! Rapidement nous atteignons l’immense lac d’Issy Kul. Nous passons une autre nuit sous la tente en compagnie des Ecossais, les autres ont choisi de rester dans une guesthouse. Le lendemain nous rallions Karakol au bout du lac, finalement nous finirons par nous retrouver seulement tous les deux. Pour être honnête nous ne sommes pas super emballés par le coin, la preuve en est que je n’ai pas fait une seule photo après le lac Song Kul… pas bien ! ^^ Peut-être un petit coup de mou aussi... Mais pour être encore plus honnête le Kirghizistan après le Tadjikistan c’est… moins beau… Bien sur ce n’est que notre point de vue, il est évident qu’il y a certainement beaucoup d’endroits que nous n’avons pas vus ! Nous trouvons quand même que les Kirghiz sont plus froids… surtout avec les motards… les enfants trouvent parfois drôle de nous lancer des cailloux quand nous passons à moto, ou de nous faire des grands « fuck » ! Pourtant nous avions discuté avec plein de gens qui avait tout simplement adoré ce pays, mais nous restons perplexes… Peut-être qu’il n’aime pas trop les touristes motards… ou que nous sommes simplement mal tombés ! ^^ Bref ce n’est pas bien grave… nous passons une seule nuit à Karakol et nous filons sur la frontière Est. C’est certainement la frontière la plus simple et la plus rapide que nous avons franchie depuis le début de notre périple ! Une demi-heure top chrono sans demander un bakchich ou fouiller les motos, génial, nous revoilà au Kazakhstan !