D'Ourmia à Téhéran,

Premières découvertes et premiers problèmes...

Iran6

 

Après ces quelques jours passés avec Thierry nous reprenons la route direction Tabriz, sur le chemin nous passons par le lac salé d’Ourmia. L’endroit est très beau mais un peu désolant aussi... le lac est en grande partie asséché, la cause en est l’homme bien sur... 

 Iran4Iran5 

Nous faisons un détour pour voir le village de Kandovan où les maisons sont construite et creusée à l’intérieur de pierres géantes. L’endroit est sympa et ressemble étrangement à la Cappadoce. Il y a un monde fou, dès que nous nous arrêtons en bas du village, une foule se crée autour de nous, tout le monde veut une photo ou poser une question ! C’est marrant mais un peu flippant aussi, du coup nous mettons les voiles assez rapidement !

 Iran7

Iran9

A Tabriz nous trouvons une petite guesthouse sympa, nous nous baladons un peu dans la ville et le bazar et nous admirons nos premières mosquées. En fin de soirée, nous retournons le problème de l’argent dans tous les sens… Sur internet beaucoup de personnes disent qu’il est presque impossible de se procurer de l’argent en Iran avec nos cartes. Certains ont une ou deux solutions qui consistent à trouver un expatrié à qui l’on pourrait faire un virement ou alors il y aurait des magasins de tapis à Ispahan qui prennent les cartes bancaire visa, le but serait d’acheter une babiole à vingt euros mais d’écrire deux cents sur la machine et de récupérer du cash en contrepartie… Bref ce n’est pas gagné, et par rapport à ce qu’il nous reste comme argent et notre budget journalier, nous pourrons tenir une quinzaine de jours mais pas plus et en espérant ne pas avoir un gros souci mécanique ou autre ! Du coup on se couche un peu tendu par la situation... nous prenons la décision de ne peut-être pas passer par Téhéran… Le lendemain nous repartons en direction de Zanjan, vers midi nous cherchons un coin pour manger vers Miyaneh, une voiture nous fait signe de la suivre. Nous arrivons près de leur garage, les deux hommes veulent qu’on pose nos affaires ici, ils gardent les motos et pendant ce temps nous allons manger un kebab/riz juste en dessous dans le restaurant de son ami. Ba ok pas de problème ! ^^ Le soir à Zanjan on galère à trouver un hôtel à pas cher, on voulait faire du camping pour économiser un peu mais on n’a pas trouvé de coin sympa… C’est Vahid un jeune qui travaille dans un magasin de pompe à eau qui va nous aider à trouver une chambre pour une douzaine d’euro et nous offrir le çay et des bananes. ^^ Arrivé devant l’hôtel il y a foule et une fois de plus tout le monde veut sa photo ou veut signer les motos. Du coup les gèrants nous on proposé de mettre les motos en sécurité dans le hall.​

Iran10 C'est dans cette cohue que nous allons rencontrer Mansour, il habite Téhéran et il nous supplie presque de venir chez lui dans les prochains jours, nous acceptons et nous rechangeons nos plans pour aller découvrir Mansour et Téhéran. Cette rencontre nous redonne un peu d’espoir Mansour pourra peut-être nous aider à trouver une solution… Mais avant ça nous voulons faire un petit détour par Sultanieh pour voir un des plus haut dôme d’argile construit en Iran.

Iran11

Mais aussi Alamut Castle, la route qui mène à la forteresse des Assassin est magnifique , c’est très vert pour l’Iran et les rivières qui serpentent en fond de vallée sont de la même couleur que la terre, rouge. La forteresse est perchée à environ 2000 mètres d’altitude, il n’en reste pas grand-chose mais la vue y est imprenable ! Nous passerons la nuit là bas avant de reprendre la route pour Téhéran et de retrouver Mansour…

Iran13Iran18

 

 

 

 

 

Iran16