Croatie, Monténégro, Albanie,

On se gèle !

Croatie8

Bon le soleil est là, mais on ne va pas se mentir, il ne doit pas faire plus de 10° ou 12° la journée et on ne parle même pas de la nuit ! Le pire, c’est ce vent qui ne veut pas nous lâcher il nous glace le sang inlassablement ! Mise à part ce détail, la côte adriatique est magnifique ! Surtout en Croatie, la route serpente tous le long de la mer, les petites maisons blanches accrochées aux rochers sur fond de montagnes et d’eau salée donnent des clichés magnifiques !

Croatie6

C'est d’ailleurs sur cette route que nous avons fait notre première rencontre de voyageur à moto. Au détour d’un carrefour étaient arrêtés Steve et Thomas avec leur deux Affrica Twin d’un certain âge. Des deutch, en route pour deviner quelle destination ? La Mongolie ! Par exactement le même itinéraire que nous, comme quoi, on n’est jamais tout seul ! Nous avons discuté en peu, les deux amis avaient déjà connu quelques galères. Après être parti d’Allemagne sous la neige, Thomas avait cassé son carénage droit en chutant et nous avons appris quelques heures après notre rencontre qu’ils ont été immobilisé un petit moment à cause d’un roulement de roue arrière cassé… Malgré tout ils avaient le sourire et la rencontre a été vraiment sympa, nous espérons nous recroiser plus tard sur la route ! 

Croatie2

Après ces deux trois jours en Croatie nous avions décidé de faire une grosse journée de route pour relier Dubrovnik au lac Ohrid en Albanie, quatre cents kilomètres à faire, ça nous paraissait réaliste… Cette journée a été vraiment très longue et fatigante ! Sans parler du froid et du vent, il nous à fallu bientôt plus d’une demi-journée pour arriver à faire cent bornes pour traverser le Monténégro, entre les feux, les villes, les routes et les autres conducteurs… On n’avait pas non plus anticipé qu’il y aurait deux passages de frontière avec des grosses files d’attentes… Et puis surtout la traversée de la capitale de l’Albanie Tirana… L’Albanie c’est un peu l’Inde de l’Europe… les gens sont super-sympa et curieux certainement pour la plupart assez pauvre, ils nous ont fait des grands coucous tout le long du chemin. On voit beaucoup de gens promener une vache ou deux chèvres sur les bords des routes pour les faire brouter. Par contre il n’y a pas de règle de circulation, ou du moins des règles très larges dans tous les sens du terme… surtout dans les grandes villes. Nous avons dû passer une heure dans Tirana au milieu d’une circulation folle, des klaxons et des chiens errants !  Bref, nous sommes arrivé près du lac vers 19h en étant parti le matin à 9h… Par chance on s’est trouvé un petit hôtel guesthouse, ce qui nous a évité de planter la tente de nuit et dans le froid ! 

Lac ohrtid